Quand consulter ?

  • Accouchement en siège, par la face, par l’épaule, césarienne, circulaire du cordon
  • Extraction instrumentale (forceps, ventouse, spatule)
  • Accouchement très long (plus de 8h)
  • Coliques du nourrisson, constipation
  • Régurgitations
  • Troubles de la succion, de la déglutition : prise du sein ou du biberon difficile, tétée très longue
  • Torticolis, tête tournée toujours du même côté
  • Plagiocéphalie (tête plate), asymétrie crânienne
  • Trouble du sommeil et de l’endormissement
  • Pied varus (incurvé vers l’intérieur), dysplasie ou instabilité des hanches
  • Nervosité, pleurs continus
  • Conjonctivite avec canal lacrymal bouché
  • Troubles ORL à répétition : bronchites, otites…
  • Prévention des troubles orthodontiques, des scolioses

Nourrisson bébé nouveau né enfant périnatalité ostéopathie Hadrien Corjon Guilvinec finistère ostéopathe 29

Accompagnement ostéopathique du nourrisson

L’ostéopathie en périnatalité est spécifique. L’ostéopathe n’intervient donc pas sur un nourrisson comme il le ferait sur un adulte.

Les techniques utilisées sont adaptées et ne sont pas douloureuses ! Elles sont même très douces.

En fin de grossesse, le fœtus est de plus en plus à l’étroit dans l’utérus de la maman. De plus, lors de l’accouchement, il subit les contractions de l’utérus, lui permettant d’évoluer dans le bassin maternel tout juste adapté à son gabarit. Ces contraintes sont importantes pour le nouveau-né. Elles laissent souvent des séquelles sous la forme de tensions, que ce soit au niveau des os du crâne comme sur le reste du corps (colonne vertébrale, bassin, thorax, viscères, diaphragme…). Ces tensions peuvent perturber l’équilibre et le développement du nourrisson. Cela peut s’exprimer par des régurgitations, des troubles du sommeil, de la nervosité… Ces tensions peuvent aussi passer inaperçues et induire ultérieurement des déviations des trajectoires de croissances. Ces tensions sont souvent plus importantes lors d’accouchement instrumental (forceps, ventouse), ou par le siège, l’épaule, la face, quand le bébé a une circulaire du cordon ombilical

Les ostéopathes et les sages-femmes s’accordent à dire que la période optimale pour intervenir se situe entre la naissance et l’âge de six mois.

Voici l’article d’une maman blogueuse, qui nous avait, avec les autres membres de l’équipe ostéopathique de la Maternité Mona Lisa Paris XI, interviewé pour parler de l’ostéopathie périnatale avec son histoire et surtout avec ces mots : Mumtobeparty : L’ostéopathie au service du mieux être de bébé.

Nourrisson bébé nouveau né enfant périnatalité ostéopathie Hadrien Corjon Guilvinec finistère ostéopathe 29

Enregistrer