A quoi sert la prévention?

La prévention nous concerne tous. « Mieux vaut prévenir que guérir », l’adage est bien connu, néanmoins, il est loin d’être appliqué par tous. Tout est une question d’habitude : nous allons régulièrement chez notre dentiste pour faire un bilan, les femmes consultent leur gynécologue, et même pour notre voiture… nous n’attendons pas qu’elle tombe en panne pour la confier au garage pour un entretien, une vidange… En ostéopathie, c’est la même chose, ou presque. N’attendons pas d’être dans la douleur pour prendre soin de nous !

Comme le définit l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) : «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». Même si nous n’avons pas de douleur ou de maladie, nous devons préserver notre santé en prenant soin de nous mais aussi en anticipant. C’est ici que la prévention prend toute son importance. La résolution des troubles (douleur, gêne, maladie) est bien plus facile quand le problème est débutant plutôt que s’il est aigüe voire chronique.

Pour cela, la meilleure solution est de se rappeler que nous sommes nous-même le premier acteur de notre santé. C’est à nous d’agir !

Prévention ostéopathie préventive préventifhadrien corjon ostéopathe guilvinec finistère sud 29 bigouden

Que se passe-t-il dans notre corps au quotidien ?

Il faut savoir que tous les jours, de nouvelles tensions se développent dans notre corps : cela est normal. Nous subissons la gravité terrestre donc nous avons un poids qui nous attire vers le centre de la planète. Cet écrasement est commun à tous, que l’on soit maçon, professeur, informaticien… ou même assis sur son canapé à longueur de journée, personne n’y échappe. En plus de cette inévitable constante, nos activités professionnelles et sportives ou notre sédentarité, nos postures, nos mauvais gestes, notre âge, nos stress et nos antécédents ajouterons d’autres tensions au sein de nos muscles, articulations…

Un corps intelligent…

Pour autant, la mécanique subtile de notre corps permet de trouver des solutions à ces tensions quotidiennes afin que celles-ci ne soient pas douloureuses. Effectivement le corps s’adapte intelligemment en mettant au repos la zone en tension et va compenser la perte de mouvement ou de souplesse en faisant travailler un peu plus les structures alentours. Cela a pour objectif de nous éviter des douleurs multiples sans pour autant perdre en liberté de mouvement.

… mais qui a ses limites

Mais ce mécanisme d’adaptation a bien évidemment ses limites. Quand les tensions s’accumulent depuis des mois voire des années, le corps n’arrive plus à « tricher » et va envoyer un signal d’alerte : la douleur. La limite est atteinte, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. La douleur a pour seul but de nous informer qu’il y a un problème et que notre corps n’arrive pas à le gérer. Quelques fois la douleur finit par disparaitre au bout de quelques jours car notre corps a finalement réussi à trouver une solution, souvent très temporaire. Car la plupart du temps, si rien n’est fait, la douleur ne tarde pas à réapparaitre sur la même zone ou à distance, de manière plus aigüe ou en devenant chronique. Combien de personnes se sont déclenchées une lombalgie en se brossant les dents, en ramassant une feuille de papier ? Ces gestes quotidiens, anodins et normalement inoffensifs ne sont pas à l’origine de la douleur, ce sont toutes les tensions accumulées précédemment qui posent problème.

Que faire?

Afin d’éviter ce genre de désagréments, il est donc conseillé de consulter en ostéopathie afin de remettre le compteur des tensions « à zéro », ceci même en l’absence de troubles. Votre ostéopathe, après avoir fait un bilan global des tensions, rééquilibrera l’ensemble de votre corps afin d’éviter des douleurs futures et ainsi d’accepter les prochaines tensions du quotidien qui sont inévitables sans pour autant qu’elles soient problématiques. Il en profitera, s’il en est besoin, pour vous proposer quelques conseils afin de limiter les tensions dues aux mauvaises postures ou habitudes. Des consultations en prévention peuvent permettre de réduire voire d’éviter de futures douleurs, qu’elles soient d’origine musculaire, nerveuse, articulaire, viscérale ou crânienne. La prévention est donc d’un intérêt majeur. Pour autant il n’est pas utile de consulter en prévention tous les quinze jours !

A quelle fréquence?

Concernant la fréquence des consultations préventives, elle est bien sûre différente en fonction de chaque individu. Un athlète de haut niveau aura bien évidemment besoin de consulter plus fréquemment son ostéopathe qu’une personne ayant peu de contraintes quotidiennes. Toutefois, nous pouvons considérer qu’il est bon de consulter en ostéopathie préventive en moyenne au moins une fois par an. Par la suite, en échangeant avec votre ostéopathe, vous pourrez affiner la période entre chaque consultation préventive. Pour être sûr de ne pas oublier… à vos agendas !

De l’ostéopathie préventive pour tous

Nous sommes tous concernés par l’ostéopathie préventive. Il y a, en plus, quelques situations spécifiques :

  • Grossesse et post-partum : suivi de grossesse, préparation du corps à l’accouchement, récupération du post-partum
  • Nouveau-né, enfant et adolescent : afin d’éviter les troubles qui pourront devenir gênant ou douloureux une fois adulte : trouble de la posture (scoliose, occlusion dentaire…), trouble de la croissance (Osgood-Schlatter…)
  • Sportif : début ou reprise d’activité, préparation d’une échéance sportive (compétition, amélioration des performances…), récupération
  • Sénior : prévention des troubles de l’équilibre, prévention des chutes…
  • Période de stress important
  • Prise ou perte de poids importante

Prenons-nous en main, consultons en ostéopathie à titre préventif afin de rester en bonne santé !

Prévention ostéopathie préventive préventifhadrien corjon ostéopathe guilvinec finistère sud 29 bigouden